Juin
5
2014

Apprendre le Punto Banco

Le Punto Banco est un jeu de carte venu d’Amérique du Sud. Dérivé du Baccara, il est également connu sous le nom de « mini-baccara ». Présent dans les casinos et facile à comprendre, le Punto Banco est un jeu de table et de pronostics qui se joue à 7 joueurs maximum, de façon simultanée.

Le but du Punto Banco

Dans ce jeu, 6 jeux de 52 cartes sont utilisés. Le Punto Banco repose essentiel sur des pronostics : vous devez parier sur qui se rapprochera le plus de 9 points en premier : la ponte (punto) ou la banque (banco), la ponte correspondant à un adversaire virtuel. Vous pouvez également parier qu’il y aura une égalité (« tie ») entre les deux.

Déroulement du jeu

Tout d’abord, apprenons la valeur des cartes : l’as vaut 1, les figures sont appelées « bûches » valent 0, tout comme le dix. Les autres cartes correspondent quant-à-elle à leur valeur réelle. Pour connaître le total des cartes, il vous suffit d’additionner les chiffres, et de garder le chiffre des unités.

Chaque joueur dispose d’un numéro le désignant, et possède trois cases pour miser : « Punto », « Banco », « Egalité ». La mise minimum est de 20€ pour un Punto ou un Banco, et de 20€ également pour une égalité. La mise maximum est quant-à-elle de 2000 pour un Punto ou un Banco et 120€ pour une égalité. Une fois que les joueurs ont choisi la case sur laquelle miser, la partie peut commencer.

Le croupier distribue ensuite une carte à la ponte, une à la banque, puis à chaque jeu, une nouvelle carte est donnée. Toutes les cartes sont distribuées face contre table. Une fois la distribution terminée, les cartes de la ponte sont d’abord retournées. Les actions qui suivent dépendent ensuite du score de la ponte : entre 0 et 5, le croupier tire une carte. Entre 6 et 7, il ne tire pas de nouvelle carte, et pour un total de 8 à 9, il abat ses cartes et les compare avec la banque.

La valeur des jeux est ensuite comparée, et c’est celui de Banco ou de Punto qui a fait le plus haut score qui gagne.

À propos de l'auteur:

Comments are closed.